Archives pour la catégorie Fiches pratiques au jardin

Pièges à frelons asiatiques : soyez proactifs!

Nous souhaitons à tous une très riche année apicole, avec un printemps qui nous permette de profiter du pollen à profusion sur l’île à défaut de miel, un été avec des vents de sud pour profiter au mieux du peu de nectars encore présents et un automne chaleureux pour notre plus belle possibilité de miel de l’année.

 Frelons Asiatiques
De nouveaux pièges semblent avoir une meilleure efficacité sur les frelons asiatiques. Je vous conseille de les appâter avec de la viande, crevettes ou poissons, ils en sont très friands et ça évite de piéger d’autres insectes (les sirops/bières/vins blancs ne sont pas assez sélectifs). Le piégeage peut commencer à l’ancienne (sirop, bières et vin blanc), retirez vos pièges à partir du mois de mai et remettez-les en août/septembre. Malheureusement, le nombre de nids de frelons asiatiques découverts la saison dernière est en augmentation, il faut s’attendre à pire cette année, soyez pro-actifs, l’île d’Yeu est bien menacée.
Vous trouverez un article de Ouest France concernant ces pièges à l’adresse suivante : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/segre-leur-piege-frelons-asiatiques-commercialise-6213652
La Varroase a repris de la vigueur l’année dernière et si le printemps est pluvieux cette année, il faut s’attendre à une recrudescence du varroa dans les colonies d’abeilles. Regardez vos abeilles, le couvain et leur comportement. Une colonie qui ne se développe pas beaucoup ou dont les abeilles restent au sol est généralement une colonie malade.
Le varroa réduit grandement l’immunité des abeilles qui deviennent facilement sujette à des maladies. Un grand nombre de maladies des abeilles est due aux varroas. Le traitement biologique ou chimique est donc indispensable si vous souhaiter exploiter vos abeilles (récupération du miel et élevage de reines)
A ce titre je souhaite relancer le projet d’une intervention gratuite d’un vétérinaire pour sensibiliser les apiculteurs de l’île aux maladies et les besoin d’assainir le caillou du varroa.

 Informations
Un propriétaire, M. CORSE (Tel : 06 60 67 17 16), du côté de la pointe du But (terrains abrités) recherche un apiculteur pour y installer des ruches. Il souhaiterait faire le défrichage de la parcelle en échange d’un peu de miel.
Il semblerait que des ruches inconnues en provenance de la région aquitaine soient du côté de la pointe des Corbeaux. Les ruches sont numérotées avec le numéro d’exploitant si vous avez des informations complémentaires à nous fournir, ça serait intéressant d’en savoir plus pour contacter le propriétaire.

 Agenda
Le 19 mai 2019, Raymond et Mireille invitent de nombreux apiculteurs du Syndicat de l’abeille vendéenne comme il y a 5 ans. Une visite des ruchers est prévue et un repas le midi. Le programme définitif sera communiqué mi-avril.

A Bientôt

Renan Pointeau

logo Apiselect_small
logo Apiselect_small
BLOG Piège à frelons
BLOG Piège à frelons

 

 

 

Publicités
Jardinier d'Etretat

Des conseils de jardinage d’un maître composteur du Havre…

Un signataire de la Charte pour une île sans pesticides et membre d’un jardin partagé à l’île d’Yeu nous fait suivre ces conseils venus du Havre… profitons-en! Merci au maître composteur!

Paillage : vous n’avez pas eu le temps de semer les engrais verts de la lettre de Septembre, pas de panique. Il reste la moutarde et quelques céréales comme l’orge ou l’avoine. Sinon un petit rappel, la paillage. Puisque la saison est encore bien agréable, les tontes peuvent continuer et de ce fait avec les feuilles à récolter par la même occasion.
– Il est conseillé d’apporter un peu de matières organiques avant la plantation. C’est le moment idéal pour utiliser votre COMPOST. Après l’arrachage et parfois un petit désherbage, on épand le compost et on griffe le sol sur environ 10/15 cm de profondeur.
– Potager : les travaux au potager, si l’on peut parler travaux car cette année essayez de ne pas travailler le sol avant le printemps prochain.
Fiche pratique Préparer son jardin pour l’hiver : KUhttps://wp.me/p4K3V0-BK
En respectant ces conseils vous allez soulager votre dos et surtout protéger ce sol tellement précieux.  On peut encore planter quelques légumes et n’oubliez pas la plantation d’Ail et Fèves.
Plantation d’ail
: choisir de préférence l’ail Violet plus résistant ou bien l’ail blanc mais d’Automne. A planter sur une légère butte afin de limiter le risque de pourrissement durant l’hiver. Attention l’ail se récolte en juin donc prévoyez une occupation de longue durée.
Semis de fèves : depuis quelques années, on peut profiter des hivers peu rigoureux pour semer des fèves dès le mois d’Octobre. Ce légume prisé pour ses qualités nutritionnels se récolte dès le mois d’Avril et pourra donc laisser la place aux légumes d’été. Délicieux en apéro avec pain et beurre ou en salade avec citron huile d’olive et coriandre!
Vous pouvez encore planter les salades d’hiver Pain de sucre, Mâche et laitues sous abri.. ces plants sont vendus en motte, récolte en Janvier/Février.
Pelouse : petit rappel, si toute l’année je vous conseille de ne pas ramasser les tontes, à cette époque vous pouvez remettre le panier et récolter ce mélange de feuilles et pelouse broyées pour continuer à pailler le jardin. Vu les conditions climatiques, vous pouvez encore semer du gazon et réparer les endroits dégarnis.
– Tailles de vivaces : il s’agit surtout d’une taille légère pour éviter que certaines espèces essaiment un peu partout au jardin. N’oubliez pas que les tiges desséchées des vivaces servent d’abri à de nombreux insectes utiles au jardin. Un rappel important, les graminées ne se taillent pas à cette époque mais nous en parlerons à la fin de l’hiver /début du printemps.
– Taille des arbres : à poursuivre la taille des branches cassées dans les fruitiers.
Plantation des bisannuelles, PENSEES, GIROFLEES, PAQUERETTES, MYOSOTIS, ŒILLET DE POETE etc. (0.40€ pièce en moyenne sur les marchés locaux). Il faut donc commencer à arracher les fleurs annuelles même si ces dernières sont encore bien fleuries.
– Plantation des bulbes : durant cette période vous pouvez planter abondamment des bulbes pour égayer votre jardin printanier. Alors n’hésitez pas à planter ces derniers dans des endroits où rien ne pousse en été (sol trop sec) mais favorable en hiver du fait de la chute des feuilles et bien sur des pluies normalement plus abondantes. Sous les pieds de haies, dessous de massifs, les PERCES-NEIGE, les NARCISSES Sauvages, les MUSCARIS, les ANEMONES BLANDA, les SCILLES trouveront une place de choix et surtout pour de nombreuses années avec un aspect naturel.
Plantation des plantes de terre de bruyère et persistantes : il est préférable d’attendre un peu la pluie avant d’envisager ces plantations se réalisant pourtant à cette période. Bon nombre de ces plantes surtout celles de terre de bruyère ont besoin d’un sol humide pour faciliter l’enracinement. On recommande souvent le trempage des mottes d’ailleurs avant la plantation. Je vous conseille donc de préparer le trou de plantation en mélangeant la terre de retrait avec du terreau ou compost et de bien arroser avant la mise en place du végétal.

LUDOVIC AUGER
MAITRE COMPOSTEUR
COLLECTE ET RECYCLAGE DES DECHETS

Les Jardiniers du CODAH

 

Faire disparaître les chenilles processionnaires de façon naturelle : une nouvelle Fiche pratique au jardin

C’est un gros problème pour ceux dont les jardins et les lieux de promenades en sont infestés et c’est une question de santé publique! Un groupe de citoyens de l’Ile d’Yeu s’emploie, avec des méthodes naturelles, à lutter, déloger et si possible faire disparaître les chenilles processionnaires.

Bonne lecture!
D’autres informations suivront d’ici peu, avec une Fiche pratique au jardin un peu plus technique.

Animatrice : Marie Christine Duliège
mc@duliege.com

Frelons asiatiques : nous pouvons maîtriser leur prolifération

Depuis l’année 2016 , les apiculteurs de L’Ile d’Yeu sont préoccupés par la présence du frelon asiatique. Le frelon asiatique qui vient d’Inde , introduit  en France par le commerce de poteries en 2004, ne présente pas d’agressivité envers l’homme s’il ne sent pas menacé .
Sur l’Ile nous connaissions le frelon européen qui s’attaque rarement aux ruches.

Différences entre  ces deux espèces :

   –  Frelon Européen   (30  mm)  :       

            

– Frelon asiatique (25 mm) :

Alimentation :
Le frelon asiatique creuse les fruits mûrs, l’écorce tendre des jeunes arbres et se nourit d’insectes .
Il stationne devant les ruches pour attraper les abeilles qui alimentent leur colonie ; quand cette colonie est affaiblie il entre dans la ruche pour se nourrir du couvain .

Cycle du frelon asiatique :
En février , mars les reines qui ont passé l’hiver dans un abri : (tas de bois , trou dans la terre ) vont commencer un nouveau nid .
En mai : le nid est déjà bien développé .
En juillet : le nid est à son apogée .
En novembre les reines et les mâles quittent le le nid .
Les reines fécondées partent hiberner .
Les mâles ne passeront pas l’hiver.

Le nid :
Est construit en hauteur souvent à plus de 10 mètres ; sa taille n’excède pas 60 cm. Il est constitué d’écorce et de bois tendre machés , qui formeront une pâte ressemblant à du carton ; l’entrée est latérale .A l’automne , le nid est abandonné .

Quand piéger?

Il est recommandé de piéger de septembre à fin novembre pour capturer les fondatrices qui vont hiberner .Puis  de mars Jusqu’à la mi-juin.

Comment piéger?
Installer le piège à une hauteur d’environ 1,50 mètre ; le remplir avec l’appât alimentaire classique : 1/3 de bière brune 1/3 de vin blanc + 1/3 de sirop de fruits rouge.

Tous les particuliers peuvent participer à ce piègeage , qui diminue le nombre de frelons , de nouveaux nids au printemps et une éventuelle menace pour chaque individu.

Piège à frelons asiatiques

Fiche pratique au jardin : Préparer le jardin pour l’hiver

Lors du dernier « Jardin du Jeudi » 2017, questions, expériences, conseils pratiques et réponses ont fusé. Ces travaux pratiques « in situ », dans le jardin sont très instructifs.
Il n’est pas trop tard pour s’y mettre, afin d’avoir un jardin nourricier à la sortie de l’hiver.
On se retrouvera au printemps 2018 pour échanger des plants.