Archives pour la catégorie Terres Fert’ïle

Projet de développement de l’agriculture à l’îled’Yeu

Gestion paysagère à l’Ile d’Yeu : et si on pensait permaculture?

L’Ile d’Yeu est un « caillou » recouvert d’un peu de terre et de végétation, et où vivent des humains, des animaux, des oiseaux, des insectes… Comment oeuvrer pour que cette terre vive durablement?
Jean Jacquemont,  adhérant du Collectif agricole, nous livre une  réflexion riche qui prend toute sa place dans  le questionnement que le Collectif agricole et les partenaires du projet ont entrepris dans le cadre de Terres Fert’ile : défricher pour accroitre les surfaces cultivées et fournir le circuit court. Oui! Mais aussi oeuvrer pour qu’un terre vivante et saine permettent aux écosystèmes de vivre durablement. Défricher dans les zones agricoles afin d’accroître les surfaces cultivées et pâturées, et concilier l’activité d’élevage et la protection des zones naturelles. Faire en sorte que les jardins et espaces verts dans les zones urbanisées contribuent également à la biodiversité… Repenser les haies et la gestion des espaces arborés. Nourrir les abeilles.. Les enjeux sont multiples.

Après ce premier article, d’autres suivront, notamment sur la question de la complémentarité entre l’élevage extensif et les habitats naturels en zone Naturelles, sur l’intérêt du sylvopastoralisme, et les avantages de l’éco pâturage…

Bonne lecture!

N’hésitez pas à nous faire part de vos réflexions et questionnements!

permaculture-yeu-Jean Jacquemont

 

Un projet d’éco-pâturage à l’Ile d’Yeu?

Un troupeau de chèvres ou de boucs est un moyen écologique et peu coûteux de débroussailler et d’entretenir les terrains défrichés. Ce « service » pourrait faire l’objet d’un projet sur l’Ile d’Yeu en complément d’une activité agricole, afin d’entretenir les bassins de rétention, des terrains privés et municipaux,  ainsi que les parcelles défrichées dans le cadre du projet Terres Fert’Ile en attendant la remise en culture ou la présence de bêtes d’élevage. Le Collectif agricole est allé à la rencontre d’Alain Goestchel qui travaille aux Espaces verts de Pornichet et nous a permis de mieux comprendre comment ça fonctionne.

visite-boucs-debroussailleurs-pornichet

 

Des nouvelles du projet Terres Fert’Ile

Deux années ont déjà passé depuis le lancement du projet. Le processus engagé s’inscrit dans le long terme et dans la transition écologique. Il faut avancer, préserver la biodiversité et réouvrir les paysages. Il faut aussi concilier les intérêts à court terme des agriculteurs installés, des porteurs de projets et des propriétaires, et ceux à plus long terme des « mangeurs » et de l’environnement. Le projet s’inscrit résolument dans la logique des circuits courts, et pour un développement du Bio.

Georges Birault, Président du Collectif agricole,  fait le point :

le-point-sur-le-projet-terres-fertile