Archives pour la catégorie Semaine pour les alternatives aux pesticides

La Semaine pour les alternatives aux pesticides s’achève, mais l’action continue!

A quand une île Zéro pesticides?

Depuis huit ans nous sensibilisons sur cette question essentielle pour la biodiversité, l’environnement, les abeilles, les oiseaux, la vie des sols, la qualité de l’eau et notre santé…

 

La Charte pour une île sans pesticides –  https://wp.me/p4K3V0-3r –  signée par un nombre croissant de citoyens et de partenaires , le Collectif agricole, la LPO, Yeu demain, les Croqueurs de pommes et la Mairie.   Lors de nos deux « Coins causerie » au Super U et au Casino, les 22 et 29 Mars derniers nous avons encore recueilli 35 signatures supplémentaires. Agriculteurs, jardiniers, cuisiniers, mangeurs, nous sommes toujours plus nombreux à changer nos pratiques au jardin, lors de nos achats et dans la composition de nos assiettes.

Sept communes vendéennes sont labellisées « Terre saine, communes sans pesticides » (Courrier Vendée 29 mars 2018). Pourquoi pas l’île d’Yeu ? Certains élus semblent convaincus.  Il en a été question à l’issue de la projection débat du film « Le round up face à ses juges » de Marie Monique Robin, qui a eu lieu au Cinéma islais le 26 Mars. Allons plus loin!

Pour poursuivre l’action améliorer nos pratiques, trouver des solutions alternatives aux pesticides, retrouvons-nous au stand du Collectif agricole lors de la Fête des jardins organisée par la mairie de l’île d’Yeu le 28 Avril 2018, puis, lors des Jardins du jeudi du printemps et de l’été. Les thèmes et les lieux de rendez-vous seront bientôt diffusés sur le Blog du Collectif agricole.

Publicités

Pesticides et alimentation, le dossier qui fait le point!

Cette année la Semaine pour les alternatives aux pesticides souhaite informer sur l’alimentation, la présence de pesticides dans notre alimentation quotidienne… et sur les solutions que nous pouvons mettre en ouvre maintenant et ici, afin de protéger notre santé. Voici un dossier réalisé par l’association Générations futures.

dossier–alimentation

Semaine pour les alternatives aux pesticides

Pour cette 7ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, le Collectif agricole, Yeu demain, la LPO et les Croqueurs de pommes, ainsi que la Mairie et son service environnement, s’associent afin de promouvoir les méthodes alternatives aux pesticides entre le 20 au 30 Mars. Les Collèges (Sicardières et Notre Dame du Port contribuent également à notre action).

A vos agendas!

Cette année, l’association « Générations futures » et les autres organisateurs nationaux mettent l’alimentation à l’honneur :  » Dans un contexte où la demande de bio n’a jamais été aussi forte, où les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à s’y convertir mais où certains décideurs peinent encore à soutenir ce modèle durable, nous devons démontrer, de manière pédagogique, que les alternatives existent et qu’elles sont viables “.

Il peut sembler difficile de changer les habitudes au jardin, au champ ou dans l’assiette, et pourtant cela est nécessaire. A travers les différentes activités proposées au cours de ces quelques jours de Mars, nous aurons l’occasion d’échanger sur ces questions qui nous concernent tous.

Au-delà, de ce rendez-vous annuel, pour faire vivre la Charte pour une île sans pesticides et améliorer nos pratiques, des vidéos, des Jardins du jeudi, des films, des débats sont programmés tout au long de l’année. Des Fiches pratiques pour le jardin sont également disponibles au service environnement et sur les sites des partenaires.

A lire !
Le Rapport de Générations Futures sur la présence des pesticides dans nos aliments :
Etat des lieux des résidus de pesticides dans les fruits et les légumes en France Edition 2018  Retour sur notre rapport

Ciné-Débat : « Zéro Phyto, 100% Bio », le 17 Avril 2017 à 21h

Venez nombreux!!

Après « Qu’est-ce qu’on attend? » de M. M Robin, venez voir « Zéro phyto, 100% bio », de Guillaume Bodin,  film soutenu par Générations futures.
Manger Bio et Local c’est possible!

Après Insecticides mon Amour, le réalisateur Guillaume Bodin présente Zéro phyto 100 % bio, son nouveau documentaire (1h20). Une enquête passionnante sur plusieurs communes françaises qui n’ont pas attendu l’entrée en vigueur le 1er janvier 2017 de la loi Labbé interdisant l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse dans les espaces publics pour changer leurs pratiques. Ce film met aussi en avant les pionniers de la restauration collective biologique et leurs partenaires : associations, entreprises, agriculteurs, ingénieurs, artisans, qui ensemble contribuent à l’amélioration de la qualité des repas dans les collectivités. Conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, ces acteurs de terrain ne livrent pas de solutions toutes prêtes, mais décrivent plutôt les étapes qu’ils ont franchies pour mener à bien leurs projets.

 

Plein de nouveaux signataires de la Charte pour une Ile sans pesticides!

Bienvenue aux nouveaux signataires de la Charte! Nous sommes maintenant plus de 100, sans compter les associations, Le Collectif agricole, Yeu demain, les Croqueurs de pommes, la Mairie depuis mardi 21 Mars 2017, et tout ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion  de lire la Charte http://wp.me/p4K3V0-3r.
Des fiches pratiques sont à votre disposition, pour mettre en oeuvre quelques solutions alternatives :
Les préparations naturelles : http://wp.me/p4K3V0-lW
Le paillage : http://wp.me/p4K3V0-nR
Le compost : http://wp.me/p4K3V0-mO
Les auxiliaires de culture : http://wp.me/p4K3V0-l
Désherber : http://wp.me/p4K3V0-lS
Mais il n’y a pas de solution miracle! Et, on peut en trouver d’autres et améliorer sa méthode en en parlant avec les autres jardiniers. Justement, c’est ce qu’on fait lors des Jardins du jeudi : aux beaux jours on se retrouve pour échanger sur nos succès et nos échecs….
Certains ouvrent leur jardins aux visiteurs et c’est l’occasion de se retrouver autour d’un thème de jardinage, et d’un verre. Le programme des « Jardins du Jeudi » (lieu et date) sera communiqué ultérieurement.
Si vous souhaitez accueillir un « Jardin du Jeudi », ou si vous souhaitez qu’on aborde un thème particulier, faites-le nous savoir en écrivant au Collectif agricole :  collectif.agricole.yeu@hotmail.fr
Et si en plus vous souhaitez mettre une pancarte « Ici Jardin sans pesticides » à l’entrée du votre, adressez-vous au service Environnement de la mairie.

Fresque  réalisée par une classe de l’Ecole du Ponant, exposée au cinéma islais à l’occasion de la projection-débat du film de M.M Robin « Qu’est-ce qu’on attend? ». Cette oeuvre  est  présentée au concours national de dessins d’enfants organisé par l’association « Générations futures », organisatrice de la Semaine pour les alternatives aux pesticides.

Rencontre autour de l’apiculture islaise : vers un plan sanitaire?

 

Pique nique/rencontre avec les apiculteurs vendéens
Pique nique/rencontre avec les apiculteurs vendéens

Les apiculteurs amateurs de l’île d’Yeu, s’inquiètent, s’interrogent et veulent sauver les abeilles ici comme ailleurs.
Le 19 mars 2016, dans le cadre de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, Mireille et Raymond Chaillou invitaient les apiculteurs amateurs de l’ile – Denis et Marie Thérese Planchot, Jean-Christophe Macé, Emilie Sage, Pierre Sagot, Frederic Cabon, Valérie Ferrero, Raymond Mireille Chaillou, Frédéric Martin François Duliège et Jacqueline Turbé – à rencontrer deux apiculteurs professionnels  de Vendée, Pascale leroy-Ailerie et Claude Poirot.
Le premier sujet abordé lors de la réunion de l’après midi a été la difficulté de produire du miel depuis quelques années. Pour beaucoup d’apiculteurs en France, depuis 3 ans , la météo a été défavorable à de bonnes récoltes. Cela est dû principalement à l’augmentation de périodes de vent d’est qui assèchent les fleurs et privent les abeilles de nectar, et donc en conséquence, une moindre production de miel. Peut-être aussi que le changement climatique apporte des modifications au comportement des abeilles ?
Mais sur l’île c’est surtout la présence du varroa qui affaiblit nos colonies, et pour un apiculteur amateur, ce sont  les traitements chimiques des allées herbeuses des propriétés privées, non loin de son rucher, qui décimment  ses abeilles.
Beaucoup de questions sont posées à Claude Poirot au sujet du varroa :
Quels acaricides employer pour l’apiculture bio ?
– En décembre-janvier : traiter à l’acide oxalique
– A la mi-mai : acide formique
– En août-septembre : au thymol .
La pratique de la sélection des ruches les « meilleures nettoyeuses ».
Pratiquer le test du losange prélevé dans le couvain : prélever un petit losange sur un cadre de couvain, le mettre au congélateur 24 H, le replacer dans le cadre, et vérifier le nettoyage des alvéoles 48 h plus tard.
Cela permettra de faire de l’élevage sur les souches les plus performantes (celles qui auront mieux nettoyer les alvéoles).
A quel moment nourrir les ruches ?
Si les ruches sont faibles, dès janvier avec un nourrissement solide, (ex : apifonda).
Au printemps, on nourrit avec du sirop liquide .
A quel moment remplacer les reines ?
Claude change ses reines tous les deux ans .
Un des apiculteurs présents, apiculteur de longue date (avant les années 1980), nous dit qu’il a connu un temps où la pause des hausses à la belle saison (avril, mai) était suivie d’une récolte abondante en août (jusqu’à 40 kilos par ruche), sans avoir fait quoique ce soit  dans les ruches …. Il n’y avait ni maladie, ni varroa. Quand il voit le travail que cela demande maintenant, pour si peu de rendement voir pas du tout, c’est démoralisant .
Serait-il possible d’envisager la production des autres bienfaits  de la ruche ?
Gelée royale ; Pollen ; Propolis
Pascale nous a répondu :
Pour la gelée royale, c’est beaucoup de travail. Elle a dirigé son choix  sur la production du pollen ; c’est une activité moins physique que la récolte du miel ; le pollen se vent très bien. Quant à la production de propolis, elle varie selon la race des abeilles.

En conclusion, il a été convenu que nous devons nous concerter et nous associer pour établir un plan sanitaire afin de mieux combattre le “ fléau varroa“.

Rencontre de fin d'après midi en présence de l'élu à l'environnement
Rencontre de fin d’après midi en présence de l’élu à l’environnement

Nous avons apprécié cet échange qui a réuni une grande partie des apiculteurs amateurs de notre caillou en présence de deux apiculteurs professionnels,
Mireille et Raymond