Archives pour la catégorie Les « jardins du jeudi »

« Jardin du jeudi » du 26 Septembre : Comment lutter contre les chenilles processionnaires par des moyens naturels

A Partir de 16h30 rendez-vous chez Marie Christine Duliège (adresse sur l’affiche) qui est expérimentée en la matière et anime de fréquentes campagnes d’échenillage.

J du J Chenilles
Publicités

Echanges instructifs et chaleureux au Jardin potager du « petit bonhomme »

J du J chez Bernard Guerry

« Ce petit bonhomme » nourrit sa famille en légumes, en œufs (4 poules), et selon la saison, en fruits. Si sa femme est amoureuse des légumes, lui l’est de son jardin. Il aime aussi cuisiner : Il faut dire qu’il a été charcutier-traiteur dans une vie antérieure ! Entre tradition et modernité il soigne sa terre, a construit quelques buttes en lasagne, respecte le calendrier lunaire, pratique le paillage (copaux, falène, feuilles mortes, paille), la rotation des cultures et les bons mariages entre les plantes. Il cultive aussi la diversité, plusieurs variétés de choux, de pois, de haricots, du fenouil, des radis, du cèleri rave et en branche, des salades et des tomates…. La diversité des cultures se retrouve dans l’assiette au gré des saisons ! Il cherche, se renseigne, lit, visite les sites d’internet sur la permaculture, se fait une idée en toute indépendance, applique et rectifie si besoin.  « Je vais dans le sens de l’histoire » dit-il. Tout compte fait, sa démarche est très scientifique !  Sans oublier les nids à mésanges, l’hôtel à insectes et les fleurs pour nourrir et attirer les pollinisateurs. Depuis 18 ans il ramène quarante grandes poubelles de goémon en fin d’automne pour amender les 200m2 cultivés.  Pour faire ses buttes de 7 mètres de longs et 35 cm de hauteur, il a creusé le sol sur 20 cm, comblé le fond avec des branchages et des brindilles, puis posé des feuilles par-dessus, ajouté du compost de la Gravaire et la terre du poulailler, et enfin recouvert le tout de la terre mise de côté préalablement. Pas besoin d’engrais chimiques ici ! La terre est riche. « Il y a de l’azote, du ligneux, les vers de terre, y’a tout. Et le travail se fait tout seul à l’intérieur ». Et puis il y a l’eau du puits, 30m3 soit 30 000 litres renouvelés en permanence. Pour soigner les plantes, pas de pesticides : il utilise son purin d’ortie et de consoude qu’il fait pousser dans un coin du jardin.  « Je suis presque autonome quoi ! Et ça pousse ! Il est beau mon jardin ! », conclut-il, assez content de lui.

Sur l’île, on ne sait pas combien de jardiniers –  200 ? 300 ?  – s’activent entre légumes d’hiver, de printemps et d’été, et travaux d’automne. Pourtant on sait que les potagers sont nombreux à l’abri des murets, dans les venelles, dessinant des écrins de verdure et de fertilité entre les maisons du bourg, des villages et du Port ! Le temps où l’île était quasi autonome n’est pas si loin et ceux qui ont encore la « main verte » et pas mal de courage, seraient bien inspirés de transmettre aux plus jeunes… Les familles sont de plus en plus nombreuses à vouloir faire leurs légumes pour le plaisir et le porte-monnaie. Et pour apprendre rien ne vaut de mettre les mains dans la terre avec un passionné… surtout quand il sait raconter et accueillir avec générosité.

Merci Bernard!

Propos recueillis par Cristi Cohen, Collectif agricole
Article paru dans la Gazette de Mai 2019

 

Economie d'eau et récupération d'eau de pluie

Mieux gérer l’eau au jardin : compte rendu du « Jardin du jeudi » de Septembre

Nous étions une bonne vingtaine dans un petit jardin… Dans une ambiance bienveillante, où les questions, les solutions et les idées ont fusé autour d’un verre. Deux représentant des Espaces verts de la mairie ont répondu à l’invitation, ce qui a aussi permis de formuler quelques propositions concernant le broyage des déchets végétaux dans les quartiers, la possibilité d’acheter broyat et compost à la Gravaire, l’accès aux puits communaux…

C’était le dernier « Jardin des jeudi » organisé par le Collectif agricole de la saison.
Rien ne nous empêche de nous réunir pour parler jardins, méthodes naturelles et pesticides durant l’automne et l’hiver, en attendant de nous retrouver en Mars pour la Semaine pour les alternatives aux pesticides.
Il suffit d’écrire au Collectif agricole  – collectif.agricole.yeu@hotmail.fr  – pour suggérer un thème.

Pour compléter le compte rendu, vous pouvez consulter, dans la rubrique « Vers une île sans pesticides » sur ce Blog ( il suffit de dérouler la rubrique)
– les « Fiches pratiques au jardin » sur les thèmes suivants (dans l’ordre où ils se dérouleront) :
Les abeilles sauvages ; Lutter contre les chenilles processionnaires ; Préparer son jardin pour l’hiver ; Les engrais verts au potager ; Bien choisir ses haies ; De la fourche à la fourchette ; Quelques outils pour se passer des pesticides ; Le paillage ;  Le compost ; Faire ses préparations naturelles ; Les auxiliaires de culture ; Désherber sans pesticides ; Lutter contre les frelons asiatiques ; La vie de la terre ; Déchets verts : tout garder, tout transformer ?; Bois rameau fragmenté (BRF) Quésako?
– les comptes rendus des « Jardins du jeudi « (dans l’ordre où ils se dérouleront) :
Un Jardin au Noroît ; Le pressage des haies ; Bourse aux graines, pour plus d’autonomie et de biodiversité ; Biodiversité, agriculture et jardinage ; Atelier compostage ; Les produits bio contrôle ; Permaculture au Verger patrimonial? ; Echange de plants bio ; Elever les animaux au naturel, les P’tites Beurtounes ; Haies des champs, haies des villes ; Le compostage au Jardin de l’Amer ; Les buttes et la permaculture à l’Ile d’Yeu ; Biodiversité et abeilles ; Potager et basse cour, une belle complémentarité ; Maraicher bio à l’Ile d’Yeu : les champs du Suet’ ; Quoi faire des déchets verts?

Bonne lecture et à bientôt!
La Charte pour une île sans pesticides

CR J du J gestion de l'eau p1
CR J du J gestion de l’eau p1
Mieux gérer l'eau p 2
Mieux gérer l’eau p 2
Mieux gérer l'eau p3
Mieux gérer l’eau p3