Archives pour la catégorie Des nouvelles des producteurs

Le safran de l’Ile d’Yeu : quel bel esprit collectif !

 

Vendange de safran 2018
Vendange de safran 2018

La récolte du Safran de l’Ile d’Yeu touche à sa fin après plus d’un mois de fleurissement.
Je tiens à remercier toutes et tous les bénévoles qui ont participé à cette vendange particulièrement prolifique.
Certaines et certains ont découvert cette activité nouvelle sur notre île.
Quelques un(es) se sont échiné à cueillir les fleurs à peine écloses au petit matin. D’autres ont ajusté leurs lunettes pour prélever le pistil de plusieurs dizaines de milliers de fleurs de crocus. Plusieurs ont poussé le masochisme à participer aux deux opérations.
Quelques ingénieux au paroxysme de l’engouement ont même inventé une machine pour améliorer notre activité quotidienne.
J’ai beaucoup apprécié la bonne humeur et l’ambiance conviviale qui ont accompagné ces moments. Les blagues, anecdotes, histoires ou coutumes locales, m’ont rappelé les vendanges de ma jeunesse ou les veillées vécues auprès de mes anciens. Pour tout cela aussi je vous remercie.
Du retour que nombre d’entre vous m’ont rapporté de cette expérience partagée, je sais que beaucoup l’ont vécu comme un plaisir, d’autres avec curiosité, d’autres comme une expérience, d’autres même comme un privilège.
Pour ma part, j’ai ressenti toutes ces sensations de par votre présence et votre soutien.
Merci encore à toutes et à tous pour ce bel élan de solidarité que vous m’avez manifesté.

Gilles Le Puil
Le Safran de l’Ile d’Yeu

Publicités

Le projet de Lionelle Arnaud : ça avance!

Si vous passez ces jours-ci,  devant la future ferme de Lionelle, rue du Ker Doucet,  vous verrez l’avancée du chantier : le hangar est en train de pousser grâce aux bénévoles, dont heureusement quelques professionnels.
Il y a encore beaucoup à faire, mais d’ores et déjà les activités d’écopâturage et la vente d’oeufs ont commencé.
Pour les oeufs : Vous pouvez en acheter à Marianne Dufour au Verger patrimonial, les vendredi de 10h à 12h30, ou bien chez Lionelle, à l’heure des repas, au 90 rue Georges Clemenceau.

 

Projet lionelle où en es-ton Juin 2018 p1
Projet Lionelle Arnaud : où en es-ton Juin 2018 p1
Lionelle où en est-on p2
Projet Lionelle Arnaud :  où en est-on? p2

Lionelle Arnaud va pouvoir commencer son activité d’éco pâturage

Marguerite et Lila sont deux chèvres des Fossés,  tout juste arrivées du Morbihan.
Y a plus qu’ à faire connaissance avec de ces bébés de deux et trois  mois!
En complément de la production de poulets de chair et de l’animation de la Ferme pédagogique, je souhaite en effet développer une activité  d’éco pâturage. Les chèvres des fossés sont particulièrement efficaces pour le défrichage et l’entretien des terrains.

A bientôt,
Lionelle

La Ferme des P’tites Beurtounes : des méthodes d’élevage innoventes et écoresponsables

La Ferme « Les P’tites Beurtounes » (élevage de vaches laitières) ne laisse pas indifférent, elle est l’objet de critiques, parfois de doutes. Elle est cependant exemplaire en ce qu’elle contribue à la biodiversité en rendant à la lande sa vocation millénaire et favorise la survie de la race des vaches bretonnes rustiques « pie noir », adaptée à notre environnement. Cette activité participe ainsi au développement durable de l’Île d’Yeu et au circuit court.
Dans cette interview réalisée par Le Collectif agricole, Julien et Bénédicte expliquent leur activité et répondent à ces questionnements : Système herbager

Cette interview complète deux articles déjà parus sur le blog, « Gestion paysagère à l’île d’Yeu : et si on pensait permaculture? », permaculture-yeu-Jean Jacquemont et « Zones naturelles et élevage extensif, quelle complémentarité? » Zones naturelles et élevage extensif : quelle complémentarité? G. Sage,

 

 

 

Actes inadmissibles sur le futur siège d’exploitation de Lionelle Arnaud

Le Collectif agricole de l’Ile d’Yeu fait part de sa plus vive indignation face à des actes condamnables commis récemment à l’encontre de Mme Lionelle Arnaud. En vue de l’installation de sa Ferme de poulets de chair et d’une commercialisation au printemps 2018, elle commence actuellement les travaux.
Afin que la mairie puisse effectuer les travaux qui lui incombent, Mme Arnaud a acheté la semaine dernière des tubes pvc D.200 pour buser un terrain. Le 17 Octobre, elle a constaté que ce matériel avait été volé. Déjà, la semaine précédente, les petits piquets qui avaient été plantés afin de délimiter une autre partie du terrain avaient été déterrés de façon malveillante.
Elle a porté plainte, bien entendu.
Son projet, commencé en 2014, relève de l’agriculture familiale. Il enrichira le circuit court de produits de l’Ile d’Yeu. Il est soutenu par le Collectif agricole, d’autres associations ainsi que par la municipalité.
De tels actes de doivent pas être tolérés !

 

Le Collectif agricole
Le président Georges Birault,
Ile d’Yeu le 21 0ctobre 2017