Archives pour la catégorie Le Collectif agricole

Le Pressoir Islais : la fabrication des jus de fruits reprend dès le 6 septembre

Le Pressoir Islais reprend son activité de fabrication de jus de pommes chaque WE à partir du 6/09 ( celui-ci est déjà complet). Contacter Marianne au mail suivant :
lepressoirislais@orange.fr

Marianne Dufour Pressoir islais

 

Publicités

Fermes Ouvertes aura lieu le Dimanche 20 octobre 2019 : Une date à retenir!

A NOTER DANS VOS AGENDAS : FERMES OUVERTES, FÊTE DE L’AGRICULTURE 2019
Quand? Dimanche 20 Octobre de 10h à 18h
Où? Au Verger Patrimonial
Au programme (une affiche sera faite avec plus de détails courant septembre)
– Marché paysan
– Animation musicale
– Repas paysan, Bar, sandwich, boissons
– Atelier enfant
– Expos
– Débat
– Visite du champ de safran
– animations diverses

CR de l’Assemblée Générale du Collectif agricole de l’Ile d’Yeu

Bonjours à tous,
Vous trouverez ci-joint le PV de l’AG et la synthèse des échanges que nous avons eu  pour faire le bilan de l’action du Collectif agricole dix ans après sa création.

PV AG Collectif agricole 2019_blog

Sondage post it AG Collectif agricole 2019

La composition du bureau de l’association est désormais la suivante :
Président : Georges Birault,
Secrétaire : Gilles Le Puil
Trésorière : Christine Lavergne

Bonne lecture!

Vendredi 15 Mars à 20h30 : Assemblée générale annuelle du Collectif agricole de l’Ile d’Yeu

 

AG Collectif agricole 2019
AG Collectif agricole 2019

L’agriculture et l’alimentation au cœur du développement durable
Depuis quelques années de nombreuses actions menées par le Collectif agricole vont dans le sens d’une plus grande autonomie et souveraineté alimentaire insulaire, du développement d’une agriculture et d’une alimentation durables.
A l’image de la composition des adhérents du Collectif, (agriculteurs et consommateurs) nos actions visent à soutenir les agriculteurs et à mobiliser les consommateurs pour une agriculture qui répondent aux besoins d’une alimentation de qualité.

Soutien aux agriculteurs
Nous avons soutenu et accompagné l’installation de la Safranière de Gilles Lepuil, qui est maintenant bien partie, de l’élevage de poulets fermiers de Lionelle Arnaud qui fait quelques poules pondeuses,  de l’éco-paturage et animera une ferme pédagogique, et de la ferme des P’tites Beurtounes qui se développe année après année.
D’une manière plus générale, nos initiatives « La fête de la Bio » en juillet, « Fermes ouvertes » en octobre, le blog, sont aussi des outils pour soutenir les agriculteurs.
Nous sommes bien sûr très impliqués dans l’appel à projet pour installer un nouvel agriculteur, lancé par Terres Fert’ile. Nous espérons que très bientôt puisse s’installer un nouvel agriculteur.

Répondre aux besoins alimentaires des islais.
Il s’agit d’abord de soutenir les agriculteurs et les porteurs de projets sans lesquelles le circuit court et local ne peut exister. Plus de 90% de l’alimentation provient du continent ! Nous souhaitons que cette proportion diminue le plus possible. Le Projet de Territoire Terres Fert’île doit permettre de défricher – avec l’accord des propriétaires – des parcelles en Zone agricole (10% de la surface de l’île) afin de permettre l’extension de fermes existantes et l’installation de nouveaux agriculteurs.

Nourrir mieux
Nourrir la population en produits frais, et bio si possible, notamment dans la restauration collective est une priorité. Le travail que nous effectuons au sein du projet de territoire Terres fert’île, et notre participation active et continue au Comité de développement de l’agriculture a abouti à l’organisation de stages pour les cuisiniers de la restauration collective, en Février, mars et avril 2019, avec l’aide du GAB85.

Participer à la transition alimentaire et aux « bonnes  » pratiques
Parallèlement le Collectif agricole coordonne et anime la Semaine pour les alternatives au pesticides, avec les partenaires de la Charte pour une île sans pesticides (LPO, Yeu demain, Croqueurs de pommes, Mairie, Service environnement et Espaces verts, Yeu demain…). C’est l’occasion d’aborder les questions d’environnement, de biodiversité, de vie de la terre, de luttes contre des espèces invasives, pour certaines liées au changement climatique et à la mondialisation des échanges (végétales : baccaris, herbes de la pampa ; et animales : chenilles, frelons asiatiques…) et de la qualité des aliments que nous mettons dans nos assiettes… Nous proposons des solutions pour se passer de pesticides au jardin et dans l’assiette…

Les Jardins du jeudi que nous animons aux beaux jours, sont également l’occasion d’échanger et de faire évoluer nos pratiques. Les « fiches pratiques au Jardin », que nous réalisons, sont à disposition sur le Blog du Collectif agricole et au service environnement. Plus largement nous nous associons aux actions menées par nos partenaires. Ainsi en va-t-il lorsque le Collège des Sicardières sensibilise les élèves à la nécessaire évolution du modèle alimentaire (manger mieux, réduire la part des protéines animales au profit de la qualité, équilibre avec des protéines végétales, moins gaspiller…).

Un « Défi familles à alimentation positive » commencera en Octobre 2019 : Comment se nourrir de produits de meilleure qualité, en soutenant une agriculture durable et à budget constant ?  Outre l’analyse de nos tickets de caisse et de l’évolution sur six mois de notre consommation, il s’agira de découvrir de façon conviviale et partagée, ce qu’est (ou n’est pas) le Bio, ainsi que des solutions (changement de la composition de l’assiette, recettes…) et les enjeux de notre alimentation (santé environnement, emplois…).

Pérenniser la vocation agricole des terres classées en Zone A sur l’île
Les propriétaires de parcelles classée en ZA peuvent proposer des baux, ce qui sécurise le travail des agriculteurs.  En cas de vente, ces derniers ne peuvent pas toujours acquérir les terres, malgré la lutte que nous menons contre la spéculation foncière. En effet les prix au m2 sont encore dix fois supérieurs à ceux du continent. En Comité de développement de l’agriculture (CDA), organe décisionnel du Projet Terres Fert’île, nous avons évoqué les différentes possibilités d’acquisition :  à titre individuel, en GFA, par le biais de Terre de liens, par le biais de la mairie, par le biais le Département (préemption), etc. En définitive nous avons soutenu la création d’une Société Coopérative Civile Immobilière – la SCCI Terres islaises – dont la vocation est l’acquisition et la construction de bâtiments agricoles respectueux de l’environnement et démontables (réversibles). La SCCI est garante de la vocation agricole des terres acquises pour un porteur de projet et des bâtiments afférents. Tout le monde peut y acquérir une ou des parts sociales et y avoir une voix lors des décisions de la coopérative.

Au-delà du territoire insulaire, agir avec les autres îles atlantique
Le Réseau agricole de Iles Atlantiques (RAIA) est né en janvier 2018 et a pour vocation d’alimenter la réflexion et une action globale sur l’avenir de l’agriculture en territoire insulaire.  Partage d’expérience, mutualisation des outils, actions communes nous permettent d’avancer ensemble.

 ==> Ainsi l’action du Collectif agricole est au cœur du développement durable, de l’autonomie et de la souveraineté alimentaire, et s’appuie sur une action inclusive, ouverte aux différents acteurs du territoire pour un développement cohérent et soutenable.

L’Assemblée Générale du 15 mars sera l’occasion de rediscuter de tout cela.
Nous espérons que vous serez nombreux à y participer.