Alerte aux chenilles processionnaires! Dossier complet

Il y a une forte augmentation de la présence de nids de chenilles processionnaires dans les pins, et les descentes en procession vers le bas des arbres pour aller se nicher dans le sol ont commencé, de telles sorte que de très nombreux habitants s’en inquiètent. L’infestation est en effet préoccupante car dangereuse pour la santé et pour les pins .
Une habitante organise bénévolement des campagnes, teste le matériel et forme voisins, habitants et estivants, mais ne peut plus faire face à la demande croissante d’aide et d’intervention.

On a longtemps eu recours aux traitements utilisant une substance naturelle, le  Bacillus thuringiensisCependant, celui-ci est un insecticide larvicide et n’est pas uniquement spécifique de la chenille processionnaire. Il est notamment néfaste pour d’autres lépidoptères et aussi pour les abeilles, et contamine les ruchesIl ne faut donc pas faire appel aux sociétés qui le répandaient par voie aérienne (jusqu’à l’abandon récent de cette pratique sur l’île), et le font encore maintenant à partir du sol à la demande de particuliers.

La municipalité de l’Ile d’Yeu soutient des méthodes d’éradication des chenilles qui n’ont pas recours au produit appelé Foray 48 B (Bacillus thuringiensis), mais laisse le choix aux propriétairesDans de nombreuses municipalités un arrêté contraint ceux-ci à lutter contre la chenille processionnaire dans leurs jardins et sur leurs parcelles. Ce n’est pas encore le cas sur l’île, mais on comprend aisément que c’est dans l’intérêt de tous et de chacun de prendre en charge la lutte contre les chenilles processionnaires, par des moyens naturels et respectueux de l’environnement.

Quelles solutions ?
– Commencer par se renseigner  (pour ouvrir les documents ci-dessous cliquez sur les titres en rouge) :
Cycle de vie Chenilles processionnaires
Lutte contre la chenille processionnaire

Comprendre la chenille et AGIR

Dossier de presse :
Interview Lutte contre les chenilles processionnaires 
article courrier vendéen
article Gazette
Chenilles Bulletin Yeu Demain

– Acheter et poser soi-même les pièges (pièges à phéromones et éco-pièges)
Commander et installer l’ écopiège

– Décrocher les nids, puis les brûler. Il faut alors acheter le matériel et se former, car il ne sert à rien de poser les pièges si on ne le fait pas de façon très méticuleuse. Il convient aussi de se protéger lors des travaux (gants, chapeaux, lunettes, veste, bottes…)

Organiser dans les quartiers des campagnes collectives de formation et d’échenillage à l’instar de ce qui est fait par la bénévole à laquelle nous faisions référence plus haut.

Demander à des professionnels paysagistes de l’île de faire le travail et de faire des visites de contrôle si vous êtes absents une partie de l’année. Les professionnels ne sont pas tous formés, il faut donc s’assurer qu’ils savent poser les pièges et que les nids soient bien brûlés.

– Installer des nichoirs à mésanges, elles mangent 300 à 500 chenilles par jour! Plan nichoir à Balcon

La prochaine campagne
Les 4ème et 5ème campagnes d’échenillage auront lieu les samedis 4 et 18 janvier 2020.
Pour plus d’information :
Marie Christine Duliège
06 0874 4618    09 6329 7979
Maison Nautile, 46 Chemin de l’Ilia, 85350 ILE d’YEU
mc@duliege.com

Très cordialement,
Georges Birault et Marie Christine Duliège

 

Cycle de vie de la chenille processionnaire
Cycle de vie de la chenille processionnaire
Moyens de lutte contre les chenilles processionnaires
Moyens de lutte contre les chenilles processionnaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s