Haies des champs, haies des villes

P1090032
Photo : Cristi Cohen

Lors du « Jardins du jeudi » du 11 Août au Verger patrimonial, nous nous sommes posé beaucoup de questions et nous avons ébauché quelques réponses concernant le choix des haies dans nos jardins. Quelles espèces planter? Pour quels usages? Comment prévoir les conséquences de nos choix? Quel rapport avec le changement climatique?…Jusque  là,  la plus part d’entre nous avons choisi nos arbres et arbustes en fonction de critères estétiques, des catalogues de jardinage, des modes, des conseils de jardiniers, paysagistes et pépiniéristes. Parfois nous avons hérité des choix de nos prédécesseurs.
Il nous faut aller un peu plus loin pour s’adapter et prévoir les effets du changement climatique, éviter l’acidification des terrains par certains arbres qui rendrait très difficile certaines plantations ou l’installation d’un potager familial pour ceux qui en auraient envie, améliorer l’accueil des oiseaux, des abeilles et des autres auxiliaires de culture. Il nous faut aussi penser aux voisins, à l’entretien des plantations et aux « produits » des arbres et arbustes :  débris végétaux qu’il faut porter à la déchèterie, débris et broyats à mettre au compost du jardin, bois raméal fragmenté (BRF) pour le paillage, petit bois, tuteurs pour le potager, palissades, baies à confiture, fruits…

Au Verger patrimonial il y a bien sûr les pommiers, une pompe solaire pour remonter l’eau du puits, et des toilettes sèches. On y apprend les différentes techniques de greffe, et le nom des variété adaptées à l’Ile. Mais il y a aussi une belle diversité d’arbres dans les haies qui délimitent le terrain qui longe le Passou d’un côté, et le chemin qui va jusqu’à la Grotte de Saint Amand de l’autre.
Frédéric Cabon, responsable des Espaces verts de la mairie explique : « On a voulu enrichir la biodiversité et mieux accueillir la faune. On voulait aussi protéger du vent les pommiers récemment plantés. On a mis du saule, des amélanchiers, des cornouillers, des érables champêtres, des viornes, des noisetiers,  des fusains, des pruneliers, des bambous… Il n’y a pas de modèle de haie adaptée partout, il faut faire en fonction de la terre, et aussi de l’usage qu’on veut en faire… Il faut se renseigner… ».

Nous vous suggérons de lister vos questions et de nous les envoyer, afin de préparer une « Fiche pratique au jardin » sur les haies et organiser une prochaine rencontre.
Et si vous savez tout sur les haies…invitez-nous dans votre jardin!

P1090039Photo : Cristi Cohen

Merci à Frédéric Cabon, à Marianne Dufour animatrice au Verger patrimonial, et aux Croqueurs de pommes qui sont venus accueillir les quelques rares visiteurs qui avaient résisté à l’appel  de la plage…

Le Collectif Agricole et la Charte pour une Ile sans pesticides

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s