Déchets verts, compost et broyat à la Marèche : c’est pour dans un an

Le 7 Août 2014 nous nous rencontrions à quelques jardiniers sur le thème des déchets verts dans le cadre des « Jardins du jeudi », puis nous nous sommes retrouvé, des habitants, le collectif agricole, Yeu demain et des paysagistes au Plan B le 10 Octobre.

Depuis, la mairie a décidé de réunir des représentants de la société civile, des associations et professionnels pour  réfléchir à la gestion des déchets verts et au fonctionnement de la future déchèterie de la Marèche. Celle-ci devrait ouvrir dès le 1er janvier 2016, tandis que les « Corbeaux » fermeront définitivement le 31 Décembre 2015.
Le groupe de travail piloté par un élu – Patrice Bernard – et le service environnement de la mairie s’est réuni le 2 décembre 2014. Rien n’est tranché pour l’heure et la concertation ne fait que commencer. Quelques points émergent :
– La décharge de la Marèche accueillera les déchets verts des particuliers et des professionnels jardiniers et paysagistes. On pourra s’y procurer du compost et du broyat. Les horaires d’ouverture et les tarifs ne sont pas encore décidés. La question de la qualité n’est pas non plus réglée : pesticides ou pas,  degré d’acidité, équilibre entre azote et carbone… Il faudra sûrement une sensibilisation et uen information en amont du dépôt (infoflash, flyers à la mairie, panneaux à l’entrée du site, information par les paysagiste auprès de leurs clients, information par les associations, etc.). En revanche il a été réaffirmé que les boues ne seront pas recyclées dans le compost.
– La mairie ne semble pas souhaiter organiser un ramassage et une transformation à domicile, ou par point collectif dans les quartiers. Il reviendrait à chacun de composter les plus possible chez lui et de faire enlever ou faire transformer par un professionnel le produit de la taille des haies et des arbres en Bois raméal fragmenté (BRF) s’il souhaite le garder.
– Afin d’inciter les gens à garder leurs déchets verts il semble que l’organisation d’un stage avec un maître composteurs et la présence d’animateurs auprès des familles serait une piste utile…

En attendant, compostons et gardons nos feuilles automnales au pied des arbres ou dans un coin du jardin, cela fera un humus de qualité et enrichira la terre au moment de la préparer pour les prochains semis….

Bon hiver!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s