Purins, décoctions, infusions

Purin de consoude
Purin de consoude

Purins, décoctions et infusions au jardin.
Dans le cadre de la « Charte pour une île sans pesticides », le « Jardins du jeudi » au Jardin de l’Amer de 19 Juin 2014 a été consacré aux purins, décoction et infusions.

Ramasser au printemps de jeunes feuilles et tiges d’orties, de consoude, de prêle, de tanaisie, d’achillée, de camomille, d’absinthe, etc. En purin cela fait de l’engrais (arrosage), en infusion et macération cela renforce les défenses et soigne (pulvérisation). Chaque plante amène un élément spécifique (Livre : Purins d’ortie et compagnie, p. 54 à 57).
Touts les matières vertes peuvent fournir de l’azote sous forme de purin et donc constituer un engrais naturel (cependant cela n ‘apporte que l’azote et pas d’autres éléments qui sont nécessaire l’équilibre global). Sous forme d’infusions et décoctions, elles renforcent les défenses à titre de prévention et peuvent soigner les maladies (par exemple la silice de la prêle est un fongicide).
Un « bon arrosage » avec la solution diluée de purin : 10l/m carré. A faire 3 ou 4 fois dans la saison. Ne pas en « faire trop », car trop d’azote pourrait créer un déséquilibre et attirer les maladies.
Toute maladie et toute attaque de prédateur est révélatrice d’un déséquilibre. Dans la chaine alimentaire les uns nourrissant les autres, il est normal qu’un « part » soit prélevée, mais pas au point de détruire et de compromettre toute la récolte qui représente la « part de l’homme dans le système.
Certaines plantes n’ont pas besoin d’azote si la terre est bonne et bien équilibrée, mais seulement d’eau. C’est le cas des salades, radis, cornichons, concombre, carottes, betteraves.
Les plantes qui ont besoin d’azote sont celles qui produisent de la verdure et celles qui sont sollicitées pour produire des fruits (ou du travail) à plusieurs reprises dans la saison : courgettes, cucurbitacés de façon générale, fraises, tomates, poireaux, côtes de bettes.
Les plantes qui n’ont pas besoin d’azote ont en revanche besoin d’eau : il convient d’enfondre (mouiller, tremper la terre) au moment de la plantation, puis pailler épais. Si on ne paille pas, il faut biner fréquemment. Arroser pendant une bonne semaine afin d’aider la plante à prendre racines, le temps que les racines se fassent, puis arroser deus trois fois par semaine grand maximum. Préférer un gros arrosage, mais moins fréquent afin que les racines se développent vers le bas : elles iront chercher la fraicheur et l’eau plutôt que de se développer en surface, ce qui risque in fine de les rendre plus vulnérables.

– Purins :1kg de matière verte pour 10l d’eau. Remuer deux fois pas jour et recouvrir. Tant qu’il y a des bulles ce n’est pas prêts. Le purin se recouvre progressivement d’une matière blanche (de l’azote pure ?). C’est normal.
Tamiser mettre dans des bouteilles ou des contenants stockés à l’abri de la lumière. Cela se garde comme du bon vin.
Arroser une dilution à 10% (1l de purin pour 10 l d’eau)

– Macération : 3 /4 belles feuilles, dans un litre d’eau pendant 3 jours puis vaporiser le soir quand le soleil est couché (sinon les gouttes font loupe et brulent la feuille quand le soleil est fort). Usage immédiat

– Infusion : mettre dans l’eau froide puis porter à ébullition laisser infuser, jusqu’à refroidissement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s